Rechercher
  • Ma parenthèse lactée

Le greenfeeding, allaiter pour une planète saine

Hello les Mum’s !



Ma parenthèse lactée s’est intéressée de plus près aux principes de “Greenfeeding”.

On ne vous apprend rien en vous disant qu’encore aujourd’hui, l’allaitement est vu d’un mauvais œil par la société française. Mais surtout porte de nombreux préjugés à son égard…

Pourtant, c’est un très beau geste, naturel et écologique recommandé par l’OMS (Organisation Mondial de Santé) et de nombreux professionnels de la santé - qui tentent de se faire entendre.

Ce concept récent est déjà défendu dans plusieurs pays comme le Canada ou encore la Suisse.


Alors, le Green Feeding késako ?


“Le concept du Green Feeding reconnaît l’allaitement maternel comme une ressource naturelle durable et précieuse qui n’a pas d’impact négatif sur notre environnement : aucune ressource rare n’est utilisée, aucun bétail n’est nécessité pour produire du lait artificiel, besoin d’aucun forage, aucune pollution n’est causée par le transport du lait de vache, aucun déchet n’est généré par la production, le transport et le recyclage des emballages, les dépenses de santé pour le traitement des maladies sont réduites, les hospitalisation de bébés allaités sont moindres les déchets hospitaliers pour traitements sont réduits….”.

Source : WABA


Aujourd’hui l’allaitement peut être vu comme un geste citoyen pour notre belle mama earth. Et surtout que nos petits bouts puissent aussi à leur tour grandir dans un monde plus vert !


D’après, la GIFA-IBFAN allaiter est un geste éco-bio-logique !


Allaiter, un geste écologique ! Notre lait maternel est une énergie renouvelable et surtout inépuisable, si et seulement si les femmes allaitent et continuent d’allaiter. Cet acte si naturel, ne produit aucun déchet et ne pollue pas l’environnement.


Allaiter, un geste biologique ! Et oui, depuis la nuit des temps l’allaitement maternel participe au développement et à la santé de nos bébés. Cet allaitement leur apporte nourriture, eau, protection immunologique et un doux réconfort.

Avec la crise sanitaire que nous venons de vivre, il est important de noter que les anticorps sont naturellement présents dans le lait de chaque maman, et ce jusqu’à plus de deux ans, comme l’a démontré cette ’étude réalisée en 2013.


Allaiter, un geste logique ! Notre corps est vraie usine de production lactée les Mum’s ;) : Le lait maternel est fabriqué sur mesure pour nos bébés. C’est la loi de l’offre et de la demande. De plus, il s’adapte parfaitement à ses besoins, en fonction de son âge et de son état de santé. Premier vaccin de la vie, c’est le plus beau cadeau que l’on puisse offrir à son enfant.

Ma parenthèse lactée ne vous le dira jamais assez, c’est à chacune de choisir et de faire comme elle le souhaite, avec les informations dont elle dispose. Tout l’enjeu est là, alors que la désinformation de masse règne, on souhaite simplement vous inspirer et montrer aux (futurs) parents que l’allaitement n’est pas seulement une question de choix pour son enfant mais il en va également de la santé de la mère et de celle de notre planète.


La grossesse est la première étape dans la démarche de Greenfeeding.

Quand on tombe enceinte, on devient davantage précautionneuse sur les cosmétiques utilisés sur notre corps et sur la traçabilité des produits qu’on consomme. D’après mon expérience de maman, ça a été la première étape de ma prise de conscience : “ce que je mange, mon bébé le mange”. Si la maman mange des produits issus de l’agriculture biologique et locale, le bébé aussi.

La seconde étape cruciale se déroule après l’accouchement : lors de l’allaitement.

C’est alors le début d’une mini-diversification alimentaire, au travers du lait maternel le bébé découvre de nouvelles saveurs et consomme déjà localement. Par conséquent, le principe du greenfeeding se poursuit, en se nourrissant soi et son bébé avec des produits les moins transformés possible.





La troisième étape est la diversification alimentaire, qui se situe à partir des 6 mois révolus de bébé. Tout en continuant l'allaitement, il est possible d'introduire des aliments complémentaires nutritifs, produits localement, issus d’une agriculture biologique et durable.

En suivant les recommandations de l’OMS, cette diversification peut être menée en DME (diversification menée par l’enfant) : l’enfant apprend alors à manger en pleine autonomie de manière saine et solide en complément du lait de sa maman. De cette manière, nos petits bouts se saisiront, par eux-même et à leur rythme, des légumes, fruits, viandes, poissons issus de l’agriculture biologique et locale. Cette étape est essentielle pour qu’ils s’habituent dès le plus jeune âge à manger le moins possible de produits industriels et transformés.


Pour une meilleure santé et un monde plus vert !


Parce qu'il est temps d'agir à notre échelle, semons ensemble toutes ces petites graines...


0 vue

A propos

Informations

Coordonnées

Ma parenthèse lactée

608 rue de la Roche Taillée
Zac du Sagnon
13690 Graveson
hello[@]bijoux-lait-maternel.com

  • Facebook - Ma parenthèse lactée
  • Instagram - Ma parenthèse lactée

© 2018-2020 - Fait avec ♡ Ma parenthèse lactée